Menu
Entremets

Cheesecake aux Bleuets sans cuisson

Pour cette première recette de pâtisserie du blog, j’entre en matière avec un Blueberry Cheesecake. Après avoir accumulé bon nombre d’idées recettes sur un tableau Pinterest dédié, j’ai choisi d’y piocher un semblant d’inspiration. L’épingle qui m’a le plus inspirée est celle-ci, cependant elle n’était reliée à aucun lien et par conséquent à aucune recette. 

J’ai donc entamé une session de recherche afin de trouver la fameuse recette. Les recettes de cheesecake sont nombreuses me diriez-vous, oui, mais celui-ci est spécial car il intègre les Blueberries directement à l’appareil, et non pas seulement en topping. 

Après une enquête fastidieuse j’ai réussi à récolter une quinzaine de recettes qui avaient l’aspect esthétique que je recherchais. Je les ai ensuite réparties en 3 types de cheesecakes différents : ceux sans cuisson, ceux avec cuisson, et ceux pour qui l’appareil était à base de noix de pécan et de crème de coco, et le « biscuit » sans biscuit car à base de dattes et de noix. Autant vous dire que mon souhait était d’éviter à tout prix la dernière catégorie car trop fastidieuse à mes yeux, je ne comprenais pas l’utilité des noix de pécans, de la noix de coco ni même des dattes et n’ai pas trouvé de ressources à ce sujet. Alors je garde tout de même cette option en tête, et j’envisage de la tester si l’occasion et la motivation se présentent un jour, mais pour ce premier essai de cheesecake je souhaitais faire au plus simple. Et à choisir entre le bake vs. no bake, j’ai choisi de tester le no bake car encore une fois je trouvais ça plus simple: pas d’oeufs, pas de farine et pas de cuisson non plus.

Au cours de mes recherches, j’ai d’ailleurs fait une découverte surprenante. A la recherche d’un Blueberry Cheesecake, et donc d’un Cheesecake aux Myrtilles (d’après moi) je tombais parfois sur l’appellation « bleuets », je me suis demandé pourquoi diantre, tendre langue de Molière avions nous besoin de deux noms différents pour désigner le même fruit ? J’ai finalement découvert qu’en fait les Blueberries n’étaient pas du tout des myrtilles, mais bien des bleuets et que le nom anglais des Myrtilles était en réalité Bilberry. Elles sont même très faciles à différencier car les bleuets sont plus gros et ont la chair claire (jaune/verte), alors que les myrtilles sont beaucoup plus petites et ont la chair foncée comme les autres fruits rouges dans les tons bordeaux. Au supermarché, il est même indiqué myrtilles alors qu’il s’agit en fait de bleuets alors je pense qu’il s’agit simplement d’un consensus commun duquel je n’ai pas été informée. Et vous, le saviez-vous ?

Après avoir décidé de faire un cheesecake sans cuisson, il me fallait choisir quel fromage utiliser, j’ai vu absolument tous les fromages dans la pléthore de recettes : fromage frais, crème fraiche, crème liquide, fromage blanc, yaourt, yaourt grec ou encore ricotta et mascarpone. J’ai finalement décidé d’utiliser du fromage frais, du yaourt, et un peu de crème fraiche. Pour le biscuit, n’étant pas fan des Spéculos j’ai voulu utiliser des biscuits simples et j’ai opté pour les digestives McVities, ce sont des biscuits typiquement anglais parfaits pour l’heure du thé. Essayant de réduire ma consommation de sucre blanc, j’ai décidé d’utiliser presqu’exclusivement du sucre complet qui à un pouvoir sucrant plus fort que le sucre habituel et qui nécessite donc une plus petite quantité. 

Une fois le cheesecake monté, je l’ai d’abord laissé au réfrigérateur, sans les myrtilles que j’ai placées plus tard, mais après avoir coupé la première part je trouvais que l’appareil n’était pas assez ferme et je l’ai donc placé au congélateur. A sa sortie il était dur comme du roc donc il a fallu le laisser à température ambiante pour être en mesure de le couper à nouveau. C’était très frais, comme un sorbet. Mais j’avoue avoir préféré la texture à la sortie du frigo car plus aérien et mousseux. Je prévois de tenter d’améliorer la recette pour que la texture soit bien plus ferme en changeant mon ratio de fromages.

Cheesecake aux Bleuets sans cuisson

  • Moule à manqué
  • Mixeur
  • Casserole
  • Chinois

Pour la ganache

  • 400 g Fromage frais (à température ambiante)
  • 300 g Bleuets
  • 4 cs Crème fraiche
  • 1 pot Yaourt
  • 3 cs Jus de citron
  • 50 g Sucre complet

Pour le biscuit

  • 300 g Biscuits Mc Vities
  • 80 g Beurre (fondu)

Pour le topping

  • 150 g Bleuets
  1. Je commence par réduire en poudre mes biscuits à l'aide d'un rouleau à pâtisserie. Je fais ensuite fondre mon beurre au micro-ondes, et je l'incorpore à la poudre de biscuits. Et enfin je tapisse mon moule de ce mélange à l'aide d'un verre pour obtenir la surface la plus plane possible. J'ai choisi de tapisser les côtés aussi pour que le cheesecake ait des rebords et plus de gourmandise mais c'est optionnel. Je réserve au frais.

  2. Je vais venir réduire mes bleuets en sirop en les faisant cuire dans une petite casserole et en y ajoutant le jus de citron et le sucre. Une fois le mélange bien chaud je viens ajouter l'agar agar et continue de mélanger énergiquement jusqu'à incorporation complète. Il est possible de passer le mélange au chinois à se stade pour éliminer les peaux des bleuets. Je laisse refroidir.

  3. Je mélange mes fromages à l'aide de mon robot, et une fois que le mélange prend en volume et devient plus aérien et crémeux j'ajoute mon sirop de bleuets. Et je mélange jusqu'à complète incorportation.

  4. Je sors mon moule du frigo et je verse ma préparation dedans. J'étale à l'aide d'une spatule si besoin afin que la surface soit bien homogène. Je remet ma préparation au frigo pour une durée minimale de 4 heures. J'ai pour ma part préféré ajouter les bleuets après durcissement pour ne pas qu'ils s'immergent trop mais vous pouvez les mettre directement. Il est également possible de le mettre au congélateur plutôt qu'au réfrigérateur.

  5. Une fois sortie, je le laisse quelques minutes à température ambiante et je viens découper. Il est délicieux avec une tasse de thé.

Dessert
Américaine
Blueberry, Cheesecake, No-bake

No Comments

    Leave a Reply